Caroline Poulet

Caroline Poulet sculpte des courbes à plusieurs points d'appui. Oui, des courbes que l'on peut déplacer, et qui trouvent leur équilibre dans diverses positions. Des courbes blanches d'abord, puis la couleur est arrivée, tout rouge, tout noir, tout rose, tout vert. Et puis laisser un autre artiste, parfois, s'approprier la courbe, y mettre ses couleurs, afin de produire une &uvoelig;re collaborative. Faut-il y voir un message de sagesse issu de son parcours de vie déjà incroyablement riche eu égard à son âge? Ses formes abstraites seraient-elles autant d'autoportraits ? Si simples en apparence, les oeuvres de Caroline Poulet suscitent d'innombrables interrogations. Que signifient ces courbes ? Chacun est libre de son interprétation, c'est le propre de l'oeuvre d'art. Mais quelles sont les sources qui les ont inspiré es ? Modelé par les vents, le sable des dunes du Niger où elle vé cut huit ans, la volupté du corps des femmes, la rotondité des puits, des poulies, des roues, des cruches et des bols si pré cieux dans la vie des hommes, le mouvement des planètes, celui de sa main qui sculpte en une parfaite chorégraphie ? Qui peut vraiment dire d'où vient le souffle créateur ? Quand on sait l'importance scientifique qu'a acquise aujourd'hui la notion d'espace courbe, nul doute que Caroline Poulet, dans ses oeuvres, questionne le fonctionnement de l'univers. Au-delà de la beauté saisissante de ses sculptures, de leur modernité , de l'énergie douce qu'elles dégagent, de la perfection dans la création, de la qualité des maté riaux et de la finition, cette universalité explique le succès rencontré par le travail de Caroline Poulet. Toujours en recherche, toujours en mouvement, mais loin de toute agitation, Caroline Poulet trace sa route sans chercher la tangente. Ses courbes sensuelles et consensuelles s'imposent de foires en galeries, imprimant de façon indélébile leur sinuosité colorée dans la mémoire de l'art du XXIème siècle.